Forges

 

Les origines

Localité à proximité d'Aigrefeuille, Forges va également avoir droit à une desserte ferroviaire à l'ouverture du tronçon Niort-La Rochelle le 07 septembre 1857. Cependant, la ligne passant là encore nettement à l'écart du bourg, la gare sera installée en pleine campagne, à peu de distance du village de Puydrouard.

Un hameau, dénommé Forges Gare, s'installe autour de l'implantation ferroviaire. Mais contrairement à Chambon, celui-ci restera fort modeste et ne compte plus aujourd'hui que quelques habitations.

L'établissement bénéficie malgré tout d'une desserte fret, avec embranchement dédié, et quai de chargement (notamment grâce à l'implantation à proximité imédiate de la gare d'une importante distillerie).

La gare de Forges au début du 20ème siècle, avec en arrière plan les cheminées de la distillerie (tous droits réservés)

 

Comme dans tous les établissements de la ligne, le développement du trafic routier va entraîner une désaffection des voyageurs comme des marchandises.

L'établissement n'est alors plus desservi à partir du XX/XX/XXXX, et il est abandonné puis rasé en XXXX. L'embranchement ferré est déposé, et les quais sont également rasés.

 

Situation actuelle

Seul subsiste aujourd'hui sur le site le quai de desserte fret, qui se perd peu à peu sous la végétation.

La plate-forme de l'ancienne gare de Forges, dont le seul vestige est le quai de desserte fret

Vue de l'emplacement de l'ancienne gare de Forges, depuis l'embranchement sur la ligne Niort-La Rochelle (côté Niort)